L'Eucharistie et la science (iii) - Sokółka (2008) et Legnica (2013)

En Pologne, la reconnaissance officielle par les autorités ecclésiales de deux miracles eucharistiques à Sokółka (2008) et Legnica (2013) a provoqué un engouement chez les fidèles, les deux églises concernées devenant des lieux de pélerinage, mais également un vif débat dans les médias polonais entre croyants et sceptiques offrant des explications naturelles pour les phénomènes attestés (l'apparition de tissu humain sur une hostie consacrée dans les deux cas). L'Eglise avait-elle en quelque sorte "fabriqué" des miracles dans un but apologétique en brûlant les étapes de l'enquête, comme disaient certaines voix critiques? Les scientifiques nommés pour mener les investigations avaient-ils travaillé dans une objectivité rigoureuse? De l'autre côté, quant aux objections des sceptiques (diffusées par des chaînes telles que "TV Rationaliste", étaient-elles vraiment d'ordre scientifique ou plutôt idéologique?


Dans le cas de Sokółka, la Curie métropolitaine de Białystok émit la déclaration suivante le 14 octobre 2009:

« 1. Le 12 octobre, une Hostie consacrée tombe des mains d'un prêtre alors qu'il distribuait la Sainte Communion. Il l’a  ramassée, l’a disposée dans un récipient rempli d'eau, puis l'a rangée dans le tabernacle. Après la Messe, le récipient contenantl’Hostie a été mis dans un coffre situé dans la sacristie.
2. Le 19 octobre 2008, après l’ouverture du coffre, on pouvait clairement voir une tache rouge sur l’Hostie qui était tombée, qui, à l’oeil nu, donnait tout à coup l’impression d’une tache de sang.
3. Le 29 octobre 2008, le récipient contenant l’Hostie a été transféré dans le tabernacle de la Chapelle du presbytère. Le jour suivant, l’Hostie a été retirée de l'eau contenue dans le récipient, puis posée dans un corporal à l’intérieur du tabernacle.
4. Le 7 janvier 2009, l’échantillon de l’Hostie a été prélevé et examiné séparément par deux professionnels spécialisés en histopathologie de la Faculté de Médecine de Bialystok. Ils ont publié une déclaration commune qui explique que : « l’échantillon qui nous a été adressé pour être étudié présente l’aspect d’un tissu myocardique. Selon nous, de tous les tissus provenant d’organismes vivants, il est celui qui y ressemble le plus. »
5. La Commission a constaté que l’Hostie analysée est identique à celle qui a été déplacée de la sacristie au tabernacle, dans la chapelle du presbytère. Aucune intervention de tiers n’a été notée.
6. Le cas de Sokolka ne s’oppose pas à la foi de l’Église, au contraire il la confirme. »


(Source: www.miracolieucaristici.org/fr/download/sokolka.pdf  - fichier téléchargeable en cliquant sur le bouton ci-dessous

Original polonais: http://www.sokolka.archibial.pl/wydarzenie_eucharystyczne/komunikat_kurii_metropolitalnej/)

A Legnica, l'évêque Zbigniew Kiernowski  publia un communiqué officiel le 10 avril 2016 où on peut lire:


En tant qu'évêque de Legnica je vous annonce l'événement qui a eu lieu dans l'église de saint Hyacinthe à Legnica et qui porte les signes d'un miracle eucharistique. Sur une Hostie, tombée le 25 décembre 2013 lors de la communion, puis ramassée et mise dans l'eau, sont apparues des taches rouges. Mgr Stefan Cichy, alors évêque de Legnica, a nommé une commission pour observer le phénomène. En février 2014 un fragment rouge a été extrait et posé sur un corporal. Afin de comprendre la nature de cette substance, la commission a fait prélever un échantillon et l'a fait analyser par différentes institutions compétentes.

La conclusion du Laboratoire national de médecine légale est la suivante: "L'examen anatomo-pathologique confirme la présence de fragments de tissu comportant des éléments du muscle strié. (...) L'ensemble (...) ressemble à du muscle strié cardiaque (...) avec des signes que l'on peut souvent observer lors de l'agonie". Les examens génétiques montrent l'origine humaine du tissu analysé.
En janvier de cette année j'ai présenté ce dossier à la Congrégation pour la doctrine de la foi. Aujourd'hui, selon les indications du Saint-Siège, je demande au curé de la paroisse, père Andrzej Ziombra, d'aménager un endroit approprié pour exposer la Relique, de façon à ce que les fidèles puissent la vénérer.

Source: http://www.jacek-legnica-sanktuarium.pl/info/evenement-eucharistique

Image title

Photo: Jędrzej Rams /Foto Gość

Télécharger le fichier