Colloque "Faut-il avoir peur? René Girard Penseur de la Violence" (le 6 mai 2017, Institut catholique de Paris). Benoît Chantre: "Terrorisme et démocratie".

Conférence de Benoit Chantre, spécialiste de l'oeuvre de René Girard et son interlocuteur dans le livre "Achever Clausewitz" (Carnets Nord, 2007), considère le terrorisme à la lumière de l'anthropologie girardienne. « Face à la violence du djihadisme, il devient urgent de s’interroger sur le devenir de nos démocraties, notamment dans leur rapport à la religion. On repart ici de la genèse du sacré proposée par René Girard, à qui l’on doit la découverte du rôle structurant d’un certain type de violence à la racine du politique. Si le religieux archaïque était de la violence contenue par des rituels et des prohibitions, la violence djihadiste est, elle, un mixte de nihilisme et de religieux décomposé. Relisant Clausewitz, Girard a proposé d’appeler « montée aux extrêmes » ce processus aveugle, qui rend plus complexe et plus précaire le fonctionnement de nos démocraties. Comprendre ce phénomène, avec toutes les ressources de l’anthropologie religieuse, et de l’anthropologie mimétique en particulier, permettrait de donner une réponse politique – et non une réponse religieuse – aux désordres politico-religieux qui nous menacent. » Intervention lors du colloque "Faut-il avoir peur ? René Girard penseur de la violence" enregistrée le 6 mai 2017 à l'Institut catholique de Paris. Durée 33 minutes. Niveau grand public instruit.


Vidéo connexe:

Les religions sont-elles violentes ? Benoît Chantre avec Virginie Larousse, rédactrice en chef du Monde des Religions (La Grande table, 7-01-2016). Durée 27 minutes. Niveau grand public instruit.